Notre histoire

QUI EST MALINE ?

Pauline Sabattier est Maline. 

Je m’appelle Pauline. J'ai 31 ans et je vis à Lyon. Voici ces quelques lignes pour vous présenter qui je suis, mon parcours et pourquoi j'ai créé Maline. 

 

Cabrioles et grand écart

Dans mes premiers pas de danse résidait déjà l’envie de me dépasser. Tout en partageant sans compromis et de façon créative la beauté et le sens des choses. Après plusieurs années à me donner pour la danse jazz et contemporaine, je tourne finalement la page. La réalité du quotidien professionnel de danseuse n’est pas celle de mes premières aspirations. La réalité de mon propre corps me rattrape à son tour. J’emprunte alors une autre voie qui va me permettre de repousser mes limites. Lors de ma première année d’école de commerce en alternance, j’ai fait un stage de deux mois à Chypre. C’est à ce moment-là que j’ai eu un déclic pour les voyages.

 

voyage en Australie

En vadrouille, en liberté        

Loin des miens, je vogue et je chavire pour l’Océanie puis pour l’Asie. En Australie, je suis ouvrière sur les chantiers et je prends les manettes du Fenwick. En Inde, je passe mon diplôme de professeure de yoga. En Thaïlande, j’apprends la réflexologie plantaire et le massage Thaï. Baroudeuse dans l'âme, j'aime sortir de ma zone de confort. Challenger mon équilibre physique, intérieur et contextuel. Comment ? En faisant ce qui me rend heureuse et en me laissant la liberté. 

 

Voyage

Retour à un essentiel              

 Avant, pendant et après mes évasions et mes expériences salariales, je ne cesse d’être assaillie par mes idées de projets entrepreneuriaux.

 Très sensible à l’économie circulaire, je veux tout penser de A à Z. “Hello, I’m made from fish nets” : ce slogan d’une marque australienne de maillot de bain résonne telle une invitation à me (re)lancer. Je trouve géniale l’idée qu’il soit possible d’inclure une action écologique utile à l’homme et à la planète dans l’une des   industries les plus polluantes au monde. Et comme je ne trouvais pas de marque  bodywear qui “coche toutes les cases” à mon sens, j’ai décidé de la créer pour participer, à mon niveau, à un retour au vrai. Avec bon sens, exigence, engagement. Le fait que je ne vienne pas du monde du textile est un vrai atout. Car s’il y a des choses que j’ignore, il y en a d’autres qui me sautent aux yeux.

Je suis Maline, nous sommes Maline     

        

Depuis notre enfance, nous avons toutes connu plus ou moins l’indépendance, la liberté d’aimer, la responsabilité et l’engagement. Au fil des années, on apprend à mieux se connaître, même s’il subsiste certaines questions lancinantes. S’accepter avec ses qualités, ses défauts. Un reflet qui nous plaît un jour puis nous hante le lendemain. Parfois, cela peut donner l’impression que nous ne sommes pas si sûre de nous. Mais au fond, nous savons ce que nous voulons. Et mettons tout en œuvre pour l’obtenir. 

 

Maline : un art de se vivre soi

Maline a dans la tête une foule d'idées. Et dans le cœur, le rêve d’un monde meilleur. Les réseaux sociaux nous inspirent, lorsqu'ils sont bien utilisés. Pour partager, sans tomber dans la dépendance, nos émotions, nos valeurs, avec des personnes que nous n'avons jamais rencontrées IRL. Maline a pour seconde peau un nouveau modèle éthique, respectueux des hommes et de l’environnement. Elle s'engage pour participer à son niveau à un retour au vrai, au simple, aux circuits courts. Pour réinventer le lien social et user du digital de façon pensée. 

 

Mettez un peu de Maline dans votre vie

Inscris ton prénom et ton adresse e-mail pour qu'on reste en contact ! (promis, pas de harcèlement 😉)

x