Nous y sommes depuis début Avril, les modèles de la nouvelle collection sont cousus au Maghreb. 

    Je t'explique tout les détails de la démarche de changement d'ateliers juste ici 👇

    Avec l'expérience, et les trois mois de retard de livraison avec le précédent atelier, tu ne mettras pas tout tes oeufs dans le même panier ne m'a jamais autant parlé. 

    Me voilà donc partie à la recherche de deux ateliers, avec les mêmes critères Maline depuis nos débuts :

    - des ateliers à taille humaine, qui privilégient la qualité à la quantité.

    - fait par les bonnes personnes et dans de bonnes conditions. 

    - le savoir faire en lingerie et balnéaire of course.

    - nouveau critère Maline : élargir les recherches en terme de géolocalisation à l'Europe proche, bassin méditerranéen grand max. 

    Voilà que je me tourne naturellement vers l'Italie puisqu'une partie de nos tissus vient du Nord de l'Italie.

    Ce fut très compliqué à trouver, en tout cas pour mon expérience : très peu d'ateliers de production parlent anglais, je n'ai pas ressenti une ouverture de communication à prendre de nouveaux clients. Les Italiens sont plus experts sur le tissage des matières que sur la confection, en tout cas il y a beaucoup plus d'entreprises dans ce domaine. 

    Je tourne mes recherches ensuite en simultané sur le Portugal et le Maghreb : ces pays sont eux réputés pour leur savoir-faire de confection dans la lingerie et le bain.

    Après plusieurs semaines de recherches, me voilà en contact régulier avec deux ateliers : un atelier artisanal d'une trentaine de couturiers.ières à Marrakech, et une entreprise familiale à 2h au nord de Tunis, qui compte 200 personnes.

    Le premier étant spécialisé sur la partie lingerie classique / menstruelle et le bain, le deuxième sur le bain seulement. 

    Tous deux sont audités SMETA, un des formats d'audit éthique le plus courant.

    Il englobe quatre piliers :  la santé et la sécurité, les normes de travail, l’éthique professionnelle et l’environnement. 

    Nous avons donc commencé les tests avec ces deux ateliers qui se sont avérés très concluants 💪

    Tant au niveau qualitatif, qu'humain. Et ça fait du bien au moral, genre vraiiiiment.

    Là où je passe le plus de temps est avec et à l'atelier de Marrakech : ils ont pris la majorité de notre production, l'atelier de Tunisie prend une petite partie.

    Je suis allée sur place en début d'année et suis restée plusieurs semaines avec eux pour qu'on cale tout : la production de nos modèles existants, les développements, l'organisation, le check qualité etc.

    C'est une petite équipe de cinq couturières qui sont en charges des produits Maline : Fatima, Mina, Yasmine, Doha, et Karima.

    Sans oublier Mohamed, le responsable d'atelier, qui était auparavant associé à une Espagnole lorsque je les ai rencontré : il a repris seul désormais, et va bientôt intégrer sa femme à l'équipe, qui va diriger notre ligne de production entre autres. Je sais qu'il a hâte et moi aussi j'ai hâte pour lui car je l'ai nous sommes en contact par message et au téléphone plusieurs fois par jour, et il a des clients bien plus importants que moi, mais il prend le temps, et c'est très appréciable. 

    Ps : le Monsieur sur la photo est Kamel, le modéliste bain avec qui j'ai travaillé sur les nouveautés. Je l'ai pris en photo car je l'ai senti très à l'aise avec la caméra et j'avais raison, il m'a ensuite montré une photo où il est avec Charles Aznavour à Marrakech, il lui faisait ses costumes sur mesure à l'époque avant de se spécialiser en maille !

    Je n'ai volontairement pas pris de photos avec le reste de la team en mode "coucou on sourit et on est ensemble" parce que je préfère que ce soit plus naturel, que de le demander juste pour pouvoir vous le montrer. 

     

    Pauline